Le Sergent Dorie (il est fort !)

Bien que considéré comme rare, le Dunnock migrateur existe bel et bien : à l'instar du Dunnock gaspésien infiltré Baikal, le Sergent Dunnock Dorie (au nom de code DD) est à présent lui aussi un espion FARC international détaché des FSO. Contrairement à son homologue québecquois, DD est un baroudeur "extrème" qui n'aime que peu se poser quelques temps afin d'infiltrer en douceur le territoire adverse. Road-tripeur dans l'âme, ce dangereux individu a posé ses jumelles dans de nombreux pays d'Europe, et vise a présent les troupes de détachement international, après avoir passé une épreuve d'un an au pays des kangourou et dans celui des Ornithotrinques et autres créatures dangereuses. Il a d'ailleurs pu tester la résistance éthylique des ces animaux au cours d'un duel acharné, qu'il gagna de haute lutte, non sans y laisser quelques parties de son estomac...).

Ainsi fort de ces nouvelles expériences en terre hostile, et après avoir tout aprit de la capture à main nue des Serpents tigres et autres "Great White", DD s'envole bientôt pour une autre grande aventure : celle du lancer de Manchot papou, en antarctique, où il compte bien donner du fil à retordre a ces terrifiants adversaire. Equipé en permanence de la tête aux pieds de vêtements dit "techniques" (parkas en plumes d'Eider à lunette, chaussures à base de peau de crocodile marin, bonnets taillés à même l'anus d'Ours polaire -voir photo ci-dessous), DD ne laisse généralement aucune chance aux conditions météorologiques d'altérer le potentiel cochistique d'un site. Sa liste française laissée en suspens, l'espion Dorie joue à présent la liste monde, tout en profitant de chaque paysage, chaque ambiance, chaque comportement animal, chaque débit de boisson....Bref, un cocheur comtemplatif comme on en voit peu de nos jours ! ...Ou presque : parlez lui, lors d'une de ses rare halte migratoire en terre française, d'un Aigle criard (c.f. doc. phot. plus bas) ou d'une Harelde boréale à quelques 200 Km de son point de chute, et vous le verrez alors, dans un rictus belliqueux digne des pires grimaces de Louis de Funes, pousser un de ses classique mais toujours aussi efficace :   

"MMMEEEUUUUUUHHALLLLEEZZZZ LAAAAAAAAAA !" 

Terrifiant.

Et aussi très révélateur de la folie meurtrière sommeillant dans les tréfonds de cet energumène, qu'il ne vaut mieux pas réveiller, sous peine de subir la vision d'un terrible spectacle : celle d'un homme seul dans la foule se cognant la tête contre les piliers d'un bâtiment universitaire, quelques secondes après l'annonce de la découverte d'une Mouette de Ross à l'autre bout du pays...(d'après un ancien rapport signé de l'agent Baikal).

Si les piafs et paysages nordiques sont en majorité le leitmotiv du DD, il est également capable de s'infiltrer dans des régions beaucoup plus arides : désert australien, plateau de Leucate, salins du Languedoc, Plaine céréalière berrichone en Juillet...Et oui, car tout comme le Lieutenant Liger, il a eu la chance de grandir dans "l'autre pays du Dunnock" (cf. article du même nom) : le Cher. Désert avifaunistique comme peu existent, ces conditions environnementales défavorables au développement du virus "Coche 5N1" n'ont pas eu raison de la contamination du Sergent Dorie, en même temps que celle du Lieutenant Liger, les deux compère partageant un long passé collégien et lycéen commun, ceci expliquant probablement celà. Tous les deux ne tardèrent pas à étendre l'impact du virus à d'autres cocheurs latents, à l'instar de leur mentor le Commandant Chartendrault, Section 18, Matricule 1664, alias "La Choutkri".

Surfeur et VTTfreerider dans l'âme et dans la pratique, DD aime envoyer "du gros", et il applique cette maxime à l'ornitho, discipline dans laquelle il excelle et ne "lâche rien", jusqu'à ce que gros gag ou grosse loose s'ensuive. Ses nombreux voyages à dominante ornitho, solitaires où en compagnie de votre serviteur lui ont permis de compléter une longue liste d'oiseaux nicheurs et migrateurs, de même que de trouver quelques gags pas piqués des vers. Sa polyvalence naturaliste lui permet aussi de posséder des listes impressionnantes de poissons (grillés ou en sauce, et également en milieux sauvage), mammifères marins (la deuxième mention de Mégaptère en méditterrannée par ex...) et autres bêtes à poils (Echidné, Chat marsupial,...). Si vous le rencontrer, payez lui une bière (ou deux...), et vous pourrez alors entendre ses récits mythiques, dignes de ceux d'Homer Simpson, et les nombreuses coches et visions fabuleuses inhérentes à ses déplacements dans des contrées lointaines.

Longue vie à l'espion DD donc, qui saura relayer l'esprit Dunnock de la première heure, tel qu'il était perceptible à ses début (voir l'article "l'origine du Dunnock", où DD est parti prenante du mythique twitch du polder Sebastopold), aux 4 coins du vaste monde. Souhaitons bonne chance à Monsieur Adrien Dorie pour son voyage au pays des manchots, et une très longue liste de coches !

         

Une vision classique des Lieutenant Liger (à gauche sur la photo) et Sergent Dorie (à droite) : la lunette décontractée et le sourire aux lèvres après un twitch réussi (ici Aigle criard à l'étang des Landes, Creuse).

N.B 1 : Un conseil : ne tenter pas de draguer le DD en hâlte migratoire, sa partenaire de mission, la belle (....) dont je tairais le nom vous le ferait payer très cher. Cette charmante personne est d'ailleurs elle aussi une habituée du maniement de Serpent tigre en guise de nunchaku. Gare donc !

N.B 2 : Autre conseil qui a lui aussi son importance, ne vous moquez pas directement devant l'espion Dorie de la pratique du Bodyboard comme "sport pour gamin", vous le regreteriez rapidement...Par ailleurs, cette note s'applique aussi vis à vis de votre serviteur.

 

Lieutenant Liger



11/12/2007
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres