Julien Homme des bois

Quelle allure il a notre homme des bois! Toujours friand de nature sauvage et de
grands espaces, il ne quitte sa forêt d'orléans que pour les déserts. Si Mr Présent
est à coup sûr l'ornitho qui ratisse le plus l'Indre-et-Loire, ce Julien-ci ravage le
Loiret (souvent en solitaire d'ailleurs) avec un cetain brio. Inspiré par Sonzay il s'est 
lui-aussi mis à retourner les tas d'ordures dans les décharges pour trouver des gags. Il est également
le premier (et le seul pour l'instant) de la Dunnock Team à avoir obtenu son diplôme de bagueur (bravo!).
Mais notre Julien est avant tout un artiste ; il est sensible aux paysages, aux lumières....
...et aux beaux petits culs qu'il n'est jamais le dernier à repérer!
Cris caractéristiques : "c'est net!" ou "c'travail!".
Habitat dans lequel on peut le trouver : on ne le trouve pas, c'est lui qui vous trouve, ou alors il
faut retourner toute la forêt domaniale d'Orléans...
 
Un petit d'ajout de la part de Baïkal, sur une idée originale de Miss Julie qui me surprendra toujours
par sa culture musicale étendue ;-)
Une chanson écrite pour toi c'est net! C'travail suffit de t'avoir entendu et vu chanter et jouer de la
guitarre, aussi bien lors des soirées brennouses que lors des trips dans les PO
pour reconnaitre immédiatement LE style !
Ta chanson hymne !  :-))
 

Mes Souliers Sont Rouges
envoyé par thegirljenny23

27/02/2013
0 Poster un commentaire

Pantalàààà !


Un tout nouveau et incontournable lien en ce début d'année bien morne et froid, qui va vous réchauffer les sens :

www.pantala.fr

Le miracle de la photo qui tue et des textes inspirés du célèbre Rattlesnake "Dundee" Joe, aujourd'hui en Australie, demain toujours en Australie aussie, et après... on verra.

Du beau, du gros, du gras, du lourd, toujours plus profond dans l'outback ; merci à toi RSJ !

Ltn Liger

26/01/2010
2 Poster un commentaire

Pris près de Coober Pedy


Même après s'être fait dépouiller par un kangourou, le photographe se doit de rester concentré sur son sujet.


Attention quand même, il y en a qui ont eu des points de suture comme ça.



31/12/2009
9 Poster un commentaire

Mets Tes Chaussettes - The Spirit of America

 

 

 

Bon après 6 mois sans article interessant (oui je sais ca fait longtemps que vos serviteurs ne mettent plus d'articles et ceux des autres sont a chier...) bref voila enfin de quoi !

Classique, ca commence comme un twitch, faut tout organiser pour pouvoir trouver 3 jours de congés à queque part. L'option classique est choisie : inventer de bonnes grosses conneries histoire de faire croire à tout le monde que notre grand mère est en train de creuver et que notre présence à son chevet s'avère indispensable. Bref Bobo part à Mtl voir "Romain mon copain" qui finalement vient le chercher à Sherbrooke (on passe sur les détails croustillant de l'histoire), Baïkal s'arrange pour décaler une réunion et nous voila pret pour un trip aux US (fait un temps de cul au QC).

16h30 (et 189$ plus tard) Le Precheur arrive au QG (en avance... les 189$ y sont sans doute liés). Tue-Tout l'y attend déjà.

17h00 Baïkal arrive et c'est le départ dans l'affolement général.

Fake après ca bobo check les spots, baïkal au volant. Il en faut pas plus pour prendre la mauvaise autoroute et s'en rendre compte 100Km plus tard... wouiiin. Bref c'est pas grave on trouve une parade, juste un petit détour.

Vue que Tue-Tout a checké les campground on y va confiant. Comme le dit au départ du voyage Le Precheur (dont la parole est d'évangile comme tout le monde le sait) : "une route barrée ca a jamais empeché de passer... y a juste les ponts coupés là c'est plus problématique!".

Bref les kilometres passent, les autoroutes passent, les frontieres trépassent, les mères avec leurs poussettes s'écrasent et finalement vers 23h on arrive sur zone.

Premier camping : "broken bridge" BAM ! Dans l'cul lulu ! Deuxieme camping.... bah on l'a jamais trouvé. Troisieme camping.... euh non bah y a pas de troisieme camping de prévu au programme. Crane Beach -spot du lendemain matin- fera l'affaire, il est minuit, devrait y avoir moyen de planter la tente et de parker le char pas loin de l'entrée de la réserve. Et au moins Baïkal connait la route... c'est pas comme pour ces môdits autres campings.

 

 

Bonne idée le camping à l'arrache : réveil par cris de willet au dessus de la tente. Heureusement qu'on ne l'a pas planté sur les poussins ! Fallait voir la tete de Bobo au sortir de son duvet et de la voiture.... un gamin qui retourne encore plus en enfance, limite il se déplaçait à quatre pattes ! lol.

Passage par la plage de Crane Beach histoire de cocher du Piping Plover (pop mondiale <6500 ind qd meme!). On file sur Plum' Island avec Aigrette neigeuse, Troglo des marais, Oie des neiges, Hirondelle noire, Moqueur polyglotte, Tohi à flanc roux pour les coches du Precheur.

Puis détour par Gloucester dit "Gluster" et un "waffle cone" plus tard, on se retrouve sur une pointe à spotter en mer. On se cache un peu histoire que le Precheur puisse qd même s'ouvrir une petite Corona... faut dire qu'il a pas encore l'age légal aux US. Ca permet de rajouter l'Océanite de wilson, l'atricille et surtout deux endémiques à répartition très restreinte : le Bald Grackle et l'incroyable Double headed Cormorant !!!

 

 

Le soir c'est redodo au même spot que la veille. Ca a du bon le camping sauvage sur un parking de reserve. Lendemain matin à l'aube détour par quelques forets du secteur... le spot est bien indiqué (cf. photo de la pancarte) on a les bonnes indications "se garer à l'entrée de Bald Hill Forest..." Le panneau dit "Welcome to Bald Hill" alors on se dit qu'on est PAS à la bonne place... On tourne, 1 heure passe, on se balade au mauvais endroit et au final on revient se garer sous la pancarte et miracle tout colle avec les indications des trip report. Dunnock forever... Grive des bois, Tanga ecarlate, Pic a ventre roux, Gobemoucheron gris-bleu, Paruline a gorge orangée...

 

 

Petite baignade dans l'eau à 12 degres avant de partir, petite pizza sur les rochers et seawatch de Chtong pong's Petrel... 16 coches pour le Prêcheur et 2 pour Baïkal, pô pire, pô pire ! ;-)

 

 

 

By Le Prêcheur and Baïkal from Caribouland.


27/07/2009
0 Poster un commentaire

Rattlesnake Dundee IV : Back to Hell

 

Avez-vous regardé réçamment les actualités cinématographiques ?

 

Non ?

 

Alors vous risquez de louper ce petit bijoux du 7ème art, cette ode animée aux (a)mateurs éclairés des salles obscures... Hé oui, le célèbre héro qui aime attraper les gros reptiles à mains nues pour leur caresser langoureusement les phanères est de retour !!!

 

Malheureusement pour lui - et heureusement pour nous - le fameux acteur-héros de cette trilogie mithyque n'a plus l'âge pour se jeter sur tous les animaux à sang froid et les femmes à sang chaud qui passent à sa portée. Un jeune adonis est donc la star de ce nouvel opus : Rattlesnake Joe ! Tremblez lézards, tortues de mer, et autres bodybordeurs aux cheveux blonds, criez jeunes demoiselles, le frenchy le plus sexy de Touraine arrive dans l'Outback ! Et après des années d'errance en territoires civilisés, il est de retour en territoire hostile et pret à tout pour débarrasser le pays du moindre fût de Foster encore vivant...

 

Accessoirement il risque sérieusement de dépoussièrer les images de reptiles made in australia et redonner un goût d'aventure sauvage aux naturalistes civilisés et un peu encroutés que nous sommes... A voir et à revoir absolument ! Si vous n'êtes pas convaincu, un petit goût de la bête au torse viril ci-dessous, et des images à venir ici : http://pantala.canalblog.com/.

 

 

 

 

Coming soon ...


22/05/2009
2 Poster un commentaire



Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion