La Dunnock Team

Présentation officielle des membres de notre équipe...

Julien Homme des bois

Quelle allure il a notre homme des bois! Toujours friand de nature sauvage et de
grands espaces, il ne quitte sa forêt d'orléans que pour les déserts. Si Mr Présent
est à coup sûr l'ornitho qui ratisse le plus l'Indre-et-Loire, ce Julien-ci ravage le
Loiret (souvent en solitaire d'ailleurs) avec un cetain brio. Inspiré par Sonzay il s'est 
lui-aussi mis à retourner les tas d'ordures dans les décharges pour trouver des gags. Il est également
le premier (et le seul pour l'instant) de la Dunnock Team à avoir obtenu son diplôme de bagueur (bravo!).
Mais notre Julien est avant tout un artiste ; il est sensible aux paysages, aux lumières....
...et aux beaux petits culs qu'il n'est jamais le dernier à repérer!
Cris caractéristiques : "c'est net!" ou "c'travail!".
Habitat dans lequel on peut le trouver : on ne le trouve pas, c'est lui qui vous trouve, ou alors il
faut retourner toute la forêt domaniale d'Orléans...
 
Un petit d'ajout de la part de Baïkal, sur une idée originale de Miss Julie qui me surprendra toujours
par sa culture musicale étendue ;-)
Une chanson écrite pour toi c'est net! C'travail suffit de t'avoir entendu et vu chanter et jouer de la
guitarre, aussi bien lors des soirées brennouses que lors des trips dans les PO
pour reconnaitre immédiatement LE style !
Ta chanson hymne !  :-))
 

Mes Souliers Sont Rouges
envoyé par thegirljenny23

27/02/2013
0 Poster un commentaire

Eric "Rattlesnake Joe" Sansault



Dans la Dunnock Team, Eric est un peu un cas à part. Déjà, il aime les serpents (çà commence mal, vous me direz, pour une équipe de birders!) ; mais ce n'est pas tout! En plus il croit que la photo sert à autre chose qu'à faire valider des fiches CHN! Vous vous rendez compte! J'entends déjà le commentaire du bon cocheur traditionaliste : "le pauvre, il s'égare! Il est déjà perdu, vous croyez?" etc. Heureusement, c'est aussi un ornitho honteux, car s'il se revendique avant tout comme herpéto et odonatologue, qui c'est qui était sur la première de goéland à ailes blanches en Touraine? et qui c'est qui est en Syrie en ce moment, soit disant pour la vipère du Taurus, hein mon cochon? De plus, il possède à fond la fibre cochistique puisque monsieur twitche la libellule sans vergogne!

Le premier but de sa vie, c'est de découvrir une nouvelle espèce de serpent. Le second but de sa vie, c'est de mourir après une morsure de ce même serpent (ou alors d'un taïpan à petites écailles).

Vous pouvez le croiser :
- Au TDR (bar de rassemblement des dunnocks) ou à la feuille de vigne (kebab préféré des dunnocks), en plumage nuptial, c'est-à-dire avec chapeau-de-chez-le-chapelier-de-la-place-du-monstre, foulard et veste.
- Sur une voie ferrée, en train de soulever des dalles pour chercher les prétendus serpents qui s'y cacheraient (mais tout le monde sait que c'est pour essayer de trouver des ossements authentiques de suicidés SNCF!).
- En plumage internuptial dans la campagne tourangelle, dans laquelle il ose enfin sortir son chapeau à antennes clignotantes (voir photo ci-dessus). Quand même, il faut bien reconnaître qu'il le porte avec classe!

Autre critère d'identification, son affection pour les blagues vaseuses, voire grasses, et aussi pour le 3ème degré (et tous ceux d'après).
Bon et puis pour être franc, ses photos elles sont bien, très bien. Si vous voulez une preuve :  //pantala.canalblog.com
Et en plus c'est un mec intelligent, drôle, cultivé, mignon (et célibataire, allez-y les filles!)... Là j'arrête parce sinon il va me tuer.

Voili voilou, pour cette tardive mais nécessaire présentation d'un des plus délirants dunnocks de notre équipe.

Aspirant Sallé.



22/09/2008
4 Poster un commentaire

Le Sergent Dorie (il est fort !)

Bien que considéré comme rare, le Dunnock migrateur existe bel et bien : à l'instar du Dunnock gaspésien infiltré Baikal, le Sergent Dunnock Dorie (au nom de code DD) est à présent lui aussi un espion FARC international détaché des FSO. Contrairement à son homologue québecquois, DD est un baroudeur "extrème" qui n'aime que peu se poser quelques temps afin d'infiltrer en douceur le territoire adverse. Road-tripeur dans l'âme, ce dangereux individu a posé ses jumelles dans de nombreux pays d'Europe, et vise a présent les troupes de détachement international, après avoir passé une épreuve d'un an au pays des kangourou et dans celui des Ornithotrinques et autres créatures dangereuses. Il a d'ailleurs pu tester la résistance éthylique des ces animaux au cours d'un duel acharné, qu'il gagna de haute lutte, non sans y laisser quelques parties de son estomac...).

Ainsi fort de ces nouvelles expériences en terre hostile, et après avoir tout aprit de la capture à main nue des Serpents tigres et autres "Great White", DD s'envole bientôt pour une autre grande aventure : celle du lancer de Manchot papou, en antarctique, où il compte bien donner du fil à retordre a ces terrifiants adversaire. Equipé en permanence de la tête aux pieds de vêtements dit "techniques" (parkas en plumes d'Eider à lunette, chaussures à base de peau de crocodile marin, bonnets taillés à même l'anus d'Ours polaire -voir photo ci-dessous), DD ne laisse généralement aucune chance aux conditions météorologiques d'altérer le potentiel cochistique d'un site. Sa liste française laissée en suspens, l'espion Dorie joue à présent la liste monde, tout en profitant de chaque paysage, chaque ambiance, chaque comportement animal, chaque débit de boisson....Bref, un cocheur comtemplatif comme on en voit peu de nos jours ! ...Ou presque : parlez lui, lors d'une de ses rare halte migratoire en terre française, d'un Aigle criard (c.f. doc. phot. plus bas) ou d'une Harelde boréale à quelques 200 Km de son point de chute, et vous le verrez alors, dans un rictus belliqueux digne des pires grimaces de Louis de Funes, pousser un de ses classique mais toujours aussi efficace :   

"MMMEEEUUUUUUHHALLLLEEZZZZ LAAAAAAAAAA !" 

Terrifiant.

Et aussi très révélateur de la folie meurtrière sommeillant dans les tréfonds de cet energumène, qu'il ne vaut mieux pas réveiller, sous peine de subir la vision d'un terrible spectacle : celle d'un homme seul dans la foule se cognant la tête contre les piliers d'un bâtiment universitaire, quelques secondes après l'annonce de la découverte d'une Mouette de Ross à l'autre bout du pays...(d'après un ancien rapport signé de l'agent Baikal).

Si les piafs et paysages nordiques sont en majorité le leitmotiv du DD, il est également capable de s'infiltrer dans des régions beaucoup plus arides : désert australien, plateau de Leucate, salins du Languedoc, Plaine céréalière berrichone en Juillet...Et oui, car tout comme le Lieutenant Liger, il a eu la chance de grandir dans "l'autre pays du Dunnock" (cf. article du même nom) : le Cher. Désert avifaunistique comme peu existent, ces conditions environnementales défavorables au développement du virus "Coche 5N1" n'ont pas eu raison de la contamination du Sergent Dorie, en même temps que celle du Lieutenant Liger, les deux compère partageant un long passé collégien et lycéen commun, ceci expliquant probablement celà. Tous les deux ne tardèrent pas à étendre l'impact du virus à d'autres cocheurs latents, à l'instar de leur mentor le Commandant Chartendrault, Section 18, Matricule 1664, alias "La Choutkri".

Surfeur et VTTfreerider dans l'âme et dans la pratique, DD aime envoyer "du gros", et il applique cette maxime à l'ornitho, discipline dans laquelle il excelle et ne "lâche rien", jusqu'à ce que gros gag ou grosse loose s'ensuive. Ses nombreux voyages à dominante ornitho, solitaires où en compagnie de votre serviteur lui ont permis de compléter une longue liste d'oiseaux nicheurs et migrateurs, de même que de trouver quelques gags pas piqués des vers. Sa polyvalence naturaliste lui permet aussi de posséder des listes impressionnantes de poissons (grillés ou en sauce, et également en milieux sauvage), mammifères marins (la deuxième mention de Mégaptère en méditterrannée par ex...) et autres bêtes à poils (Echidné, Chat marsupial,...). Si vous le rencontrer, payez lui une bière (ou deux...), et vous pourrez alors entendre ses récits mythiques, dignes de ceux d'Homer Simpson, et les nombreuses coches et visions fabuleuses inhérentes à ses déplacements dans des contrées lointaines.

Longue vie à l'espion DD donc, qui saura relayer l'esprit Dunnock de la première heure, tel qu'il était perceptible à ses début (voir l'article "l'origine du Dunnock", où DD est parti prenante du mythique twitch du polder Sebastopold), aux 4 coins du vaste monde. Souhaitons bonne chance à Monsieur Adrien Dorie pour son voyage au pays des manchots, et une très longue liste de coches !

         

Une vision classique des Lieutenant Liger (à gauche sur la photo) et Sergent Dorie (à droite) : la lunette décontractée et le sourire aux lèvres après un twitch réussi (ici Aigle criard à l'étang des Landes, Creuse).

N.B 1 : Un conseil : ne tenter pas de draguer le DD en hâlte migratoire, sa partenaire de mission, la belle (....) dont je tairais le nom vous le ferait payer très cher. Cette charmante personne est d'ailleurs elle aussi une habituée du maniement de Serpent tigre en guise de nunchaku. Gare donc !

N.B 2 : Autre conseil qui a lui aussi son importance, ne vous moquez pas directement devant l'espion Dorie de la pratique du Bodyboard comme "sport pour gamin", vous le regreteriez rapidement...Par ailleurs, cette note s'applique aussi vis à vis de votre serviteur.

 

Lieutenant Liger


11/12/2007
4 Poster un commentaire

La Thermos Team

   Bien que la majorité des dunnocks ait moins de 30 ans, il existait bel et bien déjà des ornithos en Touraine avant la chute du mur de Berlin : surnommés affectueusement "les vieux", ou Old Dunnock Team, ils constituent à la fois la mémoire et prennent une grande part à ce que fut, et ce qu'est la recherche du gag dans notre belle contrée. Bien qu'handicapés par leur grand âge, ils sont plus que jamais au taquet, et leurs arrêts fréquents dans les bistrots de toutes les bourgades traversées ne les empêchent pas de cocher... En hommage à ces monstres sacrés, nous sommes fiers de vous présenter : la Thermos Team!

 

Le plus grand Cabard du monde

 

   S'il existe un symbole de l'ornitho en Touraine, c'est lui ; sur le terrain depuis plus longtemps que quiconque, avec une liste à faire pâlir le plus gros des pignoleurs, Pierre ne veut toujours pas laisser sa place. On passera sur tous les gags qu'il a trouvé (trop long), et sur les bouquins qu'il a (co-)écrit (disponible sur demande cependant, et pour des sommes très modiques!), pour s'arrêter sur l'humain Pierre, Homo petrus (cochable en liste A, soit dit en passant...). Brassens, les Stones, la barbe blanche, la bonne humeur, les castors, tout cela - et bien d'autres choses - caractérisent notre bonhomme. Il a trainé sa casquette délavée (pourtant achetée neuve, m'a-t-il confié, plein de nostalgie) dans tous les coins du département sans jamais rien lâcher, ratissant avec son compère Laurent chaque mètre carré de bord de Loire, baguant, comptant, cochant sans relâche, tout en gardant son humour et l'esprit dunnock, bien que le terme fut inventé après. En espérant que bien longtemps encore tu guideras les pas du tas de puceaux que nous sommes, ave Petrus, cochatori te salutans!

Le sheriff Peter Cabard en pleine mission de pacification à Rillé, venu arrêter des hors-la-loi ayant osé marcher sur les rives du lac...

 

L'infernal Laurent le Gag

 

Si un jour vous vous promenez en Indre-et-Loire, peut-être vos pas vous méneront-ils jusqu'à l'Ouche-du-Rochin, cette friche qui borde la Loire à côté de Tours. Cette écosystème particulier est l'habitat spécifique d'une espèce rarissime et  difficile à observer, le Laurent Le Gal Infernalus castorvorus. Comme il est capable de disparaître parfois sans laisser la moindre trace pendant une ou deux semaines, sa coche constitue un challenge même pour les spécialistes. Or ce site est le meilleur spot de France pour le voir (par exemple pendant un big day, + 10 points), car un individu sédentaire y réside depuis maintenant vingt-cinq ans. Plus sérieusement, imaginez-vous le nombre d'heures de terrain qu'il faut passer sur un local patch presque urbain de ce type pour atteindre les 200 espèces? Impossible? Pas pour Laurent, l'infatigable trappeur! L'Amérique du nord a eu Davy Crockett, la Touraine a Le Gag pour explorer les terriers de castor (pendant que Pierre regarde) et écraser la moindre touffe de ronce dans laquelle pourrait se planquer un gag ; résultat : mouette de Franklin, pouillot de Pallas, bécasseau tacheté, etc. Et les questions son encore légions au sujet du mode de vie si discret de cet énergumène : la dernière piste en date pour en apprendre plus est l'interview de son chat. Affaire à suivre...

Infernalus Castorvorus surpris à la fin de son déjeuner dans une hutte de castor : une photo gag, Le gag!

 

Didier "thermosman" Sallé

 

  Trip ornitho quelque part en France, premier jour, l'escadron Dunnock vient de partir, il est 6h47 du matin. Un silence ensommeillé envahit l'habitacle de la Dunnock Car tandis que les premières lueurs du jour viennent raffermir l'envie de coche dans nos coeurs. Chacun goûte la poésie de l'instant, quand soudain une voie tonitruante retentit : "Bon les gars, on va s'le prendre ce café?". Thermosman a parlé. Sa devise : la coche, mais avec un minimum de confort! En quelque sorte intendant de la Dunnock Team, sa manie de toujours penser à la nourriture nous a souvent sauvé d'une hypoglycémie anti-cochatoire sur la route du Gag. Autres caractéristiques du Dixonus dixonus, cette tendance pour la blague grivoise, partagée avec son compère Le Gag et que l'on retrouve maintenant chez beaucoup de dunnocks. En tous cas, méfiez vous de son apparente bonhommie et de sa tranquilité, car lui aussi est un cocheur fou, et il n'hésitera pas à plaquer deux jours de rendez-vous de boulot (soi-disant très importants) pour aller twitcher 500 bornes plus loin! On apprécie son sourire quasi-permanent (sauf quand il fait la gueule, et là il vaut mieux se cacher au fond d'un stang) et ses jeux de mot plus ou moin fins, et lui apprécie les babons et ses jeux de mots à lui (surtout les moins fins d'ailleurs)... Petite dédicace personnelle, vu que c'est lui qui m'a appris l'ornitho ben merci pour mes coches papa!

Le Didier Sallé Dixonus dixonus aime birder les burnes à l'air, trait comportemental caractéristique de l'espèce. Notez aussi au second plan un Tinmar Fils-de-Thor Alcedo Halgrobedo mâle adulte.

 

JMT, un homme venu d'ailleurs

 

   Jean-Michel Thibault, c'est le skulker par excellence : jamais là où on l'attend, introuvable, il vient parfois, quand vous avez la chance de le croiser par hasard sur le terrain, vous annoncer très posément que "le week dernier il a trouvé un traquet pie au croisic". Et là, çà fait sbrrrrrrrrram ! ! ! Terminée la kermesse! Lui aussi a un grand sens de l'humour, mais il fait semblant de ne pas rire (surveillez son petit sourire en coin après un bon mot, cela veut dire qu'il rit intérieurement et qu'il est content de lui!). Il s'efforce d'avoir l'air sérieux, il est vrai, mais le masque peut céder facilement, il suffit de dire "mouette de Ross" devant lui pour constater un léger rictus à la face de l'individu. Encore un cocheur... Et puis des fois il se lâche sur les fringues, voyez ci-dessous! Certainement le plus discret des membres de la Thermos Team mais pas le dernier à twitcher!

JMT, alias le péruvien de la coche...

 

Maintenant que vous connaissez les profils de ces individus, si vous les croisez sur le terrain, vous pouvez appeler l'Hospice pour Vieux Cocheurs Réfractaires, d'où ils se sont évadés collectivement, ou tout simplement la maison de retraite du coin des fois qu'ils en voudraient ! Saluons plus de deux siècles de coche !

 

Aspirant FSO Sallé.

C'est ici pour le petit clic ;-)


08/12/2007
9 Poster un commentaire

Carine : LA dunnock reportrice de la Team

L'histoire de Carine chez les Dunnocks remonte au printemps 2006. En prenant son courage

à deux mains, elle ose alors entrer en contact avec le Sergent instructeur Présent puis avec l'Agent

spécial Baïkal. Après concertation au TDR, il est décidé d'une rencontre en un lieu bien évidemment

tenu secret. Dès la rencontre et pour ainsi dire, à l'instinct, nous avons la nette impression que Carine

à tout de la bonne recrue et très rapidement « La Brutte » et moi sommes d'accord pour qualifier de « très

prometteuse » cette nouvelle venue.

 

Carine c'est une féroce envie d'en apprendre toujours plus sur les oiseaux, un très net penchant

pour la coche et un savant mélange d'humour, de bonne humeur, de non prise de tête mélangée à

petite pointe de susceptibilité (ça reste une fille). lol

 

Nous retiendrons de ces premières semaines passées avec elle un concept né de son esprit déjà bien

atteint : celui de la coche « crayon de bois » vs. la coche « Marker » !!

Nous retiendrons également le fait que cette jeune recrue nous a prouvé sa capacité à birder tous les

jours du matin au soir, durant une semaine, alors qu'elle travaillait en temps qu'infirmière toute les nuits

durant, prouvant ainsi son abnégation totale à la sainte coche !

 

Une envie de coches pareille ne pouvait fatalement pas laisser notre cœur de cocheur de marbre et son

inscription au sein de la team nous paru donc tout naturel !!!

 

Rapidement, elle franchie les étapes, rencontre petit à petit les autres membres de la Team, devient une

familière du TDR et participe activement aux discussions passionnantes qui y ont lieu. Bien qu'encore jeune

en ornitho, ses qualités font qu'elle est rapidement sélectionnée pour faire partie du détachement naviroporté

qui débarqua sur la sainte Terra Gagae à l'automne 2006. J'ai alors pu birder intensivement sur cette île avec

Carine : une ornitho avec qui il m'est rapidement devenu bien agréable de retourner une zone, toujours à la

recherche intensive de gags.

 

Une autre qualité indéniable, sa capacité à faire la fête !! On se souviendra tous d'une nuit ou pour elle,

monter sur le vélo pour se rendre au Ty Korn, fut un exercice des plus acrobatique… Elle se verra enfin

décerner le titre de « Dunnock Reportrice » pour les précieux moments qu'elle à su comme personne

immortaliser lors de cette mission et que vous pouvez retrouver en image dans les dunnocks vidéos

rubrique Terra gagae 2006.

 

Gageons que cette jeune dunnock, bien qu'elle soit de quelques mois mon aînée (mais ce n'est pas élégant

de parler de l'âge d'une demoiselle) ira loin ! Mon seul conseil sera de lui rappeler que la seule chose à bien

garder toujours en mémoire c'est qu'il ne faut jamais rien lâcher quand on est sur le terrain, en particulier

quand ça sent le gag à plein nez !

 

 VIVEMENT DE NOUVEAUX REPORTAGES DUNNOCKS !!!

 

 

Agent spécial Baïkal.

 

 

 


03/04/2007
2 Poster un commentaire